Sans nous pas de saucisse de veau!

55% des employé-e-s d'entreprises de transformation de la viande n'ont pas de passeport suisse.





Communiqué de presse: Unia salue la possibilité pour les jeunes sans-papiers de faire un apprentissage

Le syndicat Unia a pris position sur l'Ordonnance relative à l'admission, au séjour et à l'exercice d'une activité lucrative (OASA). Cette ordonnance doit donner la possibilité aux jeunes sans-papiers ayant grandit, en partie, ou depuis toujours en Suisse, d'avoir accès à une formation professionnelle. Unia félicite ce changement et souligne que le syndicat demande depuis 2008 qu'une telle disposition soit mise en place.

Le syndicat Unia, dans le cadre de la consultation sur l'Ordonnance relative à l'admission, au séjour et à l'exercice d'une activité lucrative (OASA), a proposé d'autres petites modifications afin de renforcer encore concrètement les chances des jeunes sans-papiers de trouver une place d'apprentissage. >> au communiqué de presse d'Unia


Le gagneur du concours "Sans nous pas de Suisse" est...


...M. Dung Ly.

Dans le Jura, M. Dung Ly a gagné le premier prix du concours « Sans nous pas de Suisse », à savoir un iPad. Pour des raisons linguistiques, c’est toutefois son fils Cuong Ly (voir photo) qui a réceptionné le prix.

La famille Ly vit depuis 1981 dans le Jura, à Courrendlin plus précisément. Cuong Ly estime que les migrants apportent beaucoup à la Suisse, tout en ajoutant que les migrants ne doivent pas être utilisés pour faire pression sur les salaires des Suisses. C’est pourquoi Cuong Ly est favorable à l’introduction d’un salaire minimum, d’autant plus, dit-il, que les primes de caisse maladie pèsent fortement sur le budget des travailleurs.



Toutes nos félicitations!



Sans nous pas de montres suisses!


Syndicat et patronat horlogers commémorent le 15 mai leurs 75 ans de partenariat social ininterrompu. Les festivités ont réuni à Neuchâtel près de 200 personnes invitées par le syndicat Unia et la Convention patronale de l'industrie horlogère suisse (CP). Une exposition, vernie à cette occasion, en retrace les moments clés.

Pour le communiqué voir ici, pour le site internet, agenda inclus, voir ici.

 

Aussi l’industrie horlogère suisse ne produirait rien sans son personnel étranger: Près de 60% des employé-e-s de l'industrie horlogère n'ont pas de passeport suisse.

Dès le 16 mai
et a l'occasion des festivités autours des 75 ans du CCT de l'industrie horlogère on trouveras des affiches "Sans nous pas de montres suisses" à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds.



Communiqué: Unia décerne un prix du courage civique à des tagueurs d'affiches



René Uhlmann (Schaffhauser AZ)

Quelque 60 délégué-e-s de la conférence de la migration d'Unia ont décidé de conférer à trois personnes un prix du courage civique. Les lauréats de cette distinction avaient recouvert d'affichettes ou de peinture des affiches xénophobes de l'UDC, durant la campagne électorale de 2011 pour le Conseil national.


Deux enseignants schaffhousois et un zurichois ont recouvert d'affichettes ou de peinture les affiches xénophobes de l'UDC, lors de la dernière campagne électorale pour le Conseil national. Ils l'ont fait au mépris des sanctions encourues, par conviction antiraciste. Les délégué-e-s à la conférence de la migration d'Unia leur ont conféré un prix du courage civique pour cette action courageuse. «La Suisse a besoin de telles personnes courageuses, qui s'engagent contre le racisme et la xénophobie», a expliqué Giovanni Giarrana, coprésident de la conférence de la migration d'Unia. >> voir aussi

 

Apports à la vie culturelle



Photo: Doris Wirth

Dmitrij Gawrisch, Schriftsteller und Dramatiker
»mehr

Greis, rappeur:
«Dans n'importe quel groupe, on trouve des gens plus ou moins sympathiques. Il serait naïf ou idiot de croire que les traits de caractère ont quelque chose à voir avec la nationalité.»
»suivant



Kim Bollag, étudiante en maturité d’art.:
«J’approuve cette campagne parce qu’elle nous rappelle que la plupart des migrant-e-s contribuent à une Suisse florissante et vivante.»

»suivant


Yusuf Yesilöz, Schriftsteller:

"Diffuse Ängste vor dem «Fremden» existieren überall auf dieser Welt. Gefährlich wird es, wenn diese Ängste für politische Zwecke geschürt werden."

»mehr


Zsuzsanna Gahse, Schriftstellerin

»mehr


Catalin Dorian Florescu, Schriftsteller und Gewinner des Schweizer Buchpreises 2011

»mehr


Dodo Hug & Efisio Contini, musiciens:

«Les chansons au moins de mal que les gens à s’installer dans un nouveau pays!»

»suivant

Semaine internationale contre le racisme



Pour la première fois, tous les cantons romands et le Tessin s'associent pour lancer une campagne de sensibilisation à l'occasion de la Semaine internationale d'actions contre le racisme.

Du 21 au 28 mars 2012, ils réunissent leur voix pour prévenir le racisme et promouvoir la diversité. Le programme peut être consulté ici: http://www.wochegegenrassismus.ch/fr

Journée internationale contre le racisme à Bienne


La discrimination raciale, les préjugés et l'exclusion perdurent à travers le monde entier, y compris à Bienne. Cette année encore, la « Journée internationale contre le racisme » sera l'occasion de s'en souvenir.
Le programme peut être consulté ici

 

Mercredi, le 21 mars 2012, 17h45 – 21h30
Lieu: Filmpodium, faubourg du Lac 73 à Bienne

Succès du premier congrès du Conseil africain


Le premier congrès du Conseil africain s’est réunit le 3 mars à la centrale Unia à Bern. Près de 200 délégués, invités et représentants des autorités ont participé à ce congrès fondateur.

 

Celeste Ogochukwu, membre du comité directeur du FIMM et, depuis peu, de la commission fédérale contre le racisme, a organisé ce premier congrès de l’African Diaspora Council. Il a été surpris de l’importante participation: la grande salle du secrétariat central d’Unia à Berne était archi comble. Rita Schiavi, membre du comité directeur d’Unia, a salué les délégués et s’est réjouit, à cette occasion, de pouvoir leur offrir l’hospitalité dans les locaux d’Unia.

 

«Tant que les lions n'auront pas d'historiens, les récits de chasse seront à la gloire des chasseurs.» c’est avec ce proverbe africain qu’Emine Sariaslan, présidente du FIMM (Forum pour l’intégration des migrants et migrantes), a exhorté les migrantes et migrants à se battre pour leurs droits et leur intégration.

 

Les autorités étaient représentées par l’office fédéral de la migration, la direction pour le développement et la coopération (DDC), de nombreux délégués à l’intégration et membres de la commission fédérale contre le racisme et des représentants de la commission fédérale de la migration.

 

Les nombreux exposés et prises de parole ont permis de montrer à la communauté africaine de Suisse, qui sont les acteurs avec lesquels ils peuvent travailler à défendre leurs droits de citoyen-ne-s, afin de mieux s’intégrer et par-là, aider leurs compatriotes restés au pays. L’exposé du représentant de la DDC a pour cela été significatif en montrant comment les membres de la diaspora africaine soutiennent les projets de développement dans leur pays d’origine et reçoivent ainsi une partie des fonds pour le développement.

 

Combattons ensemble la xénophobie


Depuis des années, les milieux populistes de droite s’en prennent aux étrangers, attisent la peur et la xénophobie au sein de la population avec des concepts comme l’«immigration de masse», empoisonnant ainsi le climat social en Suisse.

 

Pour contrecarrer cette atmosphère xénophobe, le syndicat Unia lance la campagne «Sans nous, pas de Suisse. Halte à la xénophobie». A travers cette campagne, Unia vise à montrer l’importance que revêtent les migrant-e-s pour la Suisse à tous les niveaux – sur le marché du travail, dans la société, la vie culturelle ou le domaine du sport.

 

Participez vous aussi à la campagne! Commandez le drapeau «Sans nous, pas de Suisse», suspendez-le à votre fenêtre ou au travail et montrez par là votre attachement à une Suisse accueillante envers les étrangers! Pour commander votre drapeau

 

Montrons aux extrémistes de droite qu’il existe aussi une Suisse tolérante et ouverte!

  

La campagne est bien accueillie et gagne de plus en plus de soutiens


La campagne «Sans nous – pas de Suisse. Halte à la xénophobie» jouit d’un bon accueil. La journée internationale de la migration des 17 et 18 décembre, soutenue aussi par de nombreuses autres organisations, constituera un temps fort de la campagne. La commission de la migration Unia entend reconduire la campagne l’année prochaine.
»au communiqué de presse d'Unia

Spot d'Unia contre la xénophobie


Premier spot télévisé de l'histoire du syndicat Unia! 

Ce spot fait partie intégrante de la campagne «Sans nous, pas de Suisse». Il peut également être visionné sur notre site Web.

Shaqiri f

29 août 2011: Unia lance une campagne contre la xénophobie



 

Unia a lancé aujourd’hui sa campagne contre la xénophobie, présentée aux journalistes intéressés à l’occasion d’une conférence de presse. Avec cette campagne, Unia entend réagir au climat de xénophobie grandissante, attisé par les milieux populistes de droite. Pour en savoir plus sur la conférence de presse, voir le lien suivant: 

 



Admir Mehmedi, né en Macédonie, joue aujourd'hui comme attaquant dans l'équipe nationale suisse de football.




Une campagne du syndicat